nabila ben youssef arabe et cochonne 100% bio

Prochaines dates

 

jeudi 20 février
à 20 h 00

samedi 22 février
à 21 h 30

Au Théâtre Popul'Air du Reinitas

 


Presse


Le Québec, et le monde de l'humour, a besoin de Nabila. Sans jamais être vulgaire, mais en osant tout le temps (…) notamment ce rire qui nous fait jouir en commun. Ce qu'elle fait est important, plus signifiant que les humoristes centrées sur leur mousse de nombril.

Chantal Guy, La Presse
31 mars 2011


Nabila Ben Youssef a séduit bien mieux qu'un homme halal mercredi soir au Théâtre Saint-Denis … La touche personnelle de Nabila, en fait, c'est la liberté avec laquelle elle s'exprime.

Pascale Lévesque, Rue Frontenac
31 mars 2011


[…] elle frappe fort en abordant des sujets comme la sexualité, la séduction, les différences culturelles. Et surtout, de façon drôle et touchante, elle dénonce la soumission des femmes et les accommodements raisonnables qu'elle qualifie de « régression tranquille

Roxanne Tremblay, Dans les coulisses avec Roxanne (blogue Canoë)
31 mars 2011


Au milieu du spectacle, l'humoriste dit : « Lapidez-moi si je me trompe! » Après livraison de son spectacle, baptisé Drôlement libre, le risque du tir de pierre est forcément écarté.

Fabien Deglise, Le Devoir
31 mars 2011


Sensuelle et drôle, Nabila Ben Youssef est d'une grande générosité sur scène, et d'une grande interactivité aussi. À force de poser des questions sans arrêt, elle obtient des réponses, et transforme le public habituellement passif en un public participant et bavard. Elle réussit même à le faire danser!...
Le plus important pour un humoriste débutant est d'imposer une personnalité, ce que Nabila Ben Youssef possède sans l'ombre d'un doute. Hier, au Gesù, pour un soir, elle jouait le tout pour le tout; ce qu'elle a dévoilé (sans mauvais jeu de mot), était pas loin d'une quinte flush royale au poker...

Chantal Guy, La Presse
21 avril 2010

Pendant la première partie, les gags raffinés, osés, mais toujours de bon goût, se multiplient à la vitesse de l’éclair. Avec finesse, l’humoriste traite de tous les clichés entourant son peuple d’origine.

Maxime Charbonneau, 7Jours
21 avril 2010

Je vais vous dire tout de suite que j’ai aimé et apprécié ce spectacle. Être seule sur scène, dans un contexte que l’on connaît très peu est un défi en soi. Nabila a certainement su le relever en occupant toute la place, en réussissant à établir le contact avec les spectateurs dès le début et en le soutenant continuellement jusqu’à la toute fin et même après la fin.
Son approche de dialogue avec la salle a cassé la glace dès le début… Certaines spectatrices ont été crampées de rire… En somme, il s’agit d’un spectacle original qui vaut la peine d’être vu… Ma conclusion : ça vaut la peine d’y aller pour rire et apprendre en même temps.

Michel Vézina, l’eau vive, Régina
18 mars 2009

Elle n'a pas peur des mots. Elle n'a pas peur des gestes non plus. Elle n'a pas peur tout court. Pas peur de s'afficher femme, musulmane, tunisienne, québécoise, immigrante. Elle occupe l'espace pleinement, garde un contact constant avec son public. Et si elle peut parfois décontenancer elle sait retenir l'attention et séduire. Avec un grand sens de l'autodérision et une énergie remarquable, elle sait faire tomber les préjugés. Tout le monde en parle en a parlé. Elle, elle parle, elle parle, ne mâche pas ses mots, ni ses rires, ni ses images, et le public est ressorti ravi.
Et même si elle peut provoquer, elle sonne juste et son propos intelligent et sa générosité ont su séduire.

Françoise Le Guen, le journal de Cornwall, Alexandria
9 octobre 2008

Il n’y a pas à dire, cette Nabila est une vraie bête de scène. Elle entre en scène telle une bombe de bonne humeur rayonnante et réussi à nous transmettre sa joie de vivre en un rien de temps. Passant des différents sujets chauds de l’actualité au baladi, à l’amour et même au sexe, cette arabe d’origine n’a certainement pas la langue dans sa poche!
Elle nous fait vraiment rendre compte à quel point les femmes québécoises ont une entière liberté comparativement à plusieurs femmes arabes. C’est d’ailleurs ce qui fait qu’en tant que femme, on ressort de ce spectacle encore plus fière que jamais d’être québécoise! Cette arabe et cochonne bio sait très bien surprendre son public!

Elisa Cloutier, ça manque à ma culture, Lévis
31 mars 2008

Ouf ! Quelque chose de jouissif, en ces temps d’intégrisme tous azimuts. Devant un tel franc-parler, et un tel manquement à la rectitude politique, l’auditoire est désarçonné. En fait, on a un peu l’impression de faire un mauvais coup en assistant à ce spectacle. Sorte de malaise, peur d’être raciste, d’être impie. Très curieux.
Nabila l’hérétique force l’admiration, avec ses convictions plus vraies encore dans la vie que sur scène.

Monique Durant, Gazette des femmes
janvier-février 2006

 

LE Canada français, 12 MAI 2011 télécharger l'article en .pdf

Le soleil, 29 AVRIL 2011 télécharger l'article en .pdf

Journal de Québec, 29 AVRIL 2011 télécharger l'article en .pdf

Devoir, 31 MARS 2011 télécharger l'article en .pdf

La Presse, 31 MARS 2011 télécharger l'article en .pdf

Rue Frontenac, 31 MARS 2011 télécharger l'article en .pdf

Sors-tu c.a, 31 MARS 2011 télécharger l'article en .pdf

Léveil, 25 MARS 2011 télécharger l'article en .pdf

Léveil, 17 FEVRIER 2011 télécharger l'article en .pdf

La Presse, 21 AVRIL 2010 télécharger l'article en .pdf

7 jours, 21 AVRIL 2010 télécharger l'article en .pdf

CMQ, 20 AVRIL 2010 télécharger l'article en .pdf

METRO, 20 AVRIL 2010 télécharger l'article en .pdf

TOUKI MONTRÉAL, 20 AVRIL 2010 télécharger l'article en .pdf

Programme final, 20 AVRIL 2010 télécharger l'article en .pdf

La Presse, 17 AVRIL 2010 télécharger l'article en .pdf

7 JOURS, 15 AVRIL 2010 télécharger l'article en .pdf

VOIR, 8 AVRIL 2010 télécharger l'article en .pdf

Voir, 26 FEVRIER 2010 télécharger l'article en .pdf

L'eau vive, 12 au 18 mars 2009 télécharger l'article en .pdf

Le Journal de Cornwall, 9 octobre 2008 télécharger l'article en .pdf

Ça manque à ma culture, 31 mars 2008 télécharger l'article en .pdf

Édition Beauce.com, 14 mars 2008 télécharger l'article en .pdf

Le Jumelé, 11 août 2007 lire l'article

Échos-vedettes , 7 juillet 2007 télécharger l'article en .pdf

Gazette des Femmes, Janvier/Février 2006 lire l'article télécharger l'article en .pdf

 

Radio


«C'est agréable de voir une femme sur scène parler librement de politique, de religion et d'autres sujets que tous parlent tout bas mais qu'elle rit tout haut!»

Marie Lefebvre, FM93


«Deux heures de pur délice avec Nabila un petit bout de femme qui n’a pas peur de ses idées. Elle surprend, attaque, démystifie, séduit et fait rire… Un tout compris! »

Lyne Laroche, Destination ville de Québec


«La Tunisienne pure laine qui rit de nous mieux qu'on oserait le faire nous-même, qui juxtapose sa séduction charmeuse a un propos éclaté et très émancipé sur fond de baladi et de swingue la bacaisse dans l'fond d'la boîte à bois... elle est hilarante et des fois, on rit très jaune! »

Diane Bouffard, FM93


«La très belle Nabila a charmé le public avec son accent et son charisme attachants. Son propos intelligent a su nous séduire et nous faire réfléchir. Elle a même réussi à nous faire danser. Le public est ressorti ravi.»

Marie-Josée Boucher, Info-Culture.biz


«D'entrée de jeu, Nabila Ben Youssef est une bouffée d'énergie débordante qui est arrivée à débrider le public dès les premières minutes de sa performance. Avec humour et audace, elle démontre les contradictions de notre société.»

Claude Rouleau, CKIA

 

Je l’ai vu à la radio, animée par Franco Nuovo à Radio-Canada (à partir de 44mn55) écouter l'entrevue

C’est bien meilleur le matin, animée par René Homier Roy à Radio-Canada écouter l'entrevue

 

Télévision

Nouvelles à Radio-Canada (à partir de 4 mn) regarder la vidéo

Affaires de stars à Musimax (à partir de 30 mn 45) regarder la vidéo